Dakar - Kingston
dakar-kingston.jpg

Tracks (Autor - Titel)

  1. YOUSSOU N'DOUR, FEATURING MUTABARUKA · MARLEY 3:30
  2. YOUSSOU N'DOUR · MEDINA 4:02
  3. YOUSSOU N'DOUR, FEATURING PATRICE · JOKER 4:11
  4. YOUSSOU N'DOUR · BOLOLENE 4:19
  5. YOUSSOU N'DOUR · BAMBA 5:58
  6. YOUSSOU N'DOUR · BLACK WOMAN 4:38
  7. YOUSSOU N'DOUR · SURVIE 3:32
  8. YOUSSOU N'DOUR, FEATURING AYO · AFRICA DREAM AGAIN 3:20
  9. YOUSSOU N'DOUR · DIARR DIARR 4:51
  10. YOUSSOU N'DOUR, FEATURING MORGAN HERITAGE · DON'T WALK AWAY 3:58
  11. YOUSSOU N'DOUR · BAGN LEN 3:50
  12. YOUSSOU N'DOUR · LETEUMA 3:42
  13. YOUSSOU N'DOUR · PITCH ME 4:33

Making of


(Ayọ starts @ 07:50)


23.03.2010 Olympia, Paris

Watch @ YouTube


Youssou N'Dour - Dakar-Kingston (Source: SFR music)

Article de type Chronique publié dans le genre Reggae/World le 22/02/2010 par Olivier Cachin

Youssou globe-trotteur, nouveau chapitre : après avoir enregistré en compagnie d’un orchestre cairote pour l’album Egypt, le voilà en virée jamaïcaine à Kingston pour son nouvel album placé sous le signe du reggae.

On ne pouvait a priori que se réjouir de ce choix, surtout quand on constate qu’il s’est adjoint les services du talentueux producteur Tyrone Downie, ex-membre des Wailers installé en France qui a travaillé avec Tonton David, Tiken Jah Fakoli et Tom Tom Club. Hélas, le résultat n’est pas à la hauteur des ambitions de ce quasi best of qui recycle des classiques de Youssou à la sauce reggae. D’abord à cause de la section rythmique, Shaun "Mark" Samson à la batterie et Michael Fletcher à la basse. Au lieu de groover à la Sly and Robbie, ce duo avance pépère sur un tempo conventionnel, sans grande originalité. Du reggae pour l’exportation, trop propre. Ainsi la plupart des chansons sont-elles d’une relative monotonie, à part quelques-unes comme Africa, Dream Again featuring Ayo, Don’t Walk Away avec la famille roots Morgan Heritage ou encore Bamba, nouvelle version d’un titre de l’album The Guide (Wommat). Coïncidence amusante : dans un registre différent, Bob Sinclar s’est livré au même exercice, celui de reprendre les hits de son catalogue en version reggae. Mais il a été chercher Sly and Robbie pour un disque nerveux et excitant, son nouveau projet titré Made In Jamaica. Youssou N'Dour, lui, ne convainc pas, et cet album prometteur reste une demie déception qui ne séduira que les inconditionnels de ce grand artiste africain.


Obispo, ayo et la relève reggae invités sur «dakar-Kingston» (Source: liberation.fr)

Culture 13/03/2010 à 00h00

Peuplé de classiques, Dakar-Kingston se termine par Pitche Me, version roots rock reggae de la mythique chanson du disque Immigrés en 1986, et commence par un inédit, Marley. Youssou N’Dour a composé la mélodie et écrit les paroles en wolof, avant que son «vieux pote» Yusuf Islam (Cat Stevens) y ajoute quelques vers. Le Sénégalais évoque des titres clés du Jamaïquain, Africa Unite et No Woman No Cry, et «ses combats, sa vision et sa vie». Selon le producteur et musicien Tyrone Downie, «le résultat n’a rien à voir avec le reggae africain. Cela s’inscrit dans la démarche de Youssou qui est ouvert à tout type de collaborations : Peter Gabriel, Lauren Hyll…» Dans Dakar-Kingston, on retrouve même, sur plusieurs titres, l’auteur de Joker, Pascal Obispo . Youssou n’a d’ailleurs pas dérogé à sa règle en invitant deux voix emblématiques de son nouveau mix : le Sierra-Léonais Patrice et la Nigériane Ayo, couple modèle de l’afro-reggae pop. Il y a aussi Morgan Heritage, considéré comme l’un des meilleurs groupes de la relève reggae, qui se retrouve là par un curieux concours de circonstances. «Ils m’ont appelé pour enregistrer un album avec moi dans mon club, à Thiossane, raconte Youssou N’Dour. Moi, j’étais déjà en studio à Tuff Gong, Kingston ! Je leur ai donc proposé une chanson que je leur ai envoyée à Dakar.»